AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 
Le Deal du moment : -50%
-50% Nike Jordan Air 200E
Voir le deal
67.47 €

 

 VERVAINE HELSINK MAARTEN

Aller en bas 
3 participants
AuteurMessage
Eva Moore
Directrice
Eva Moore


» Cheval : Falling.Estate.Keiser Lito.Olympe.Horace.Lancelot
» Niveau : Galop 7
» Spécialité : Dressage

VERVAINE HELSINK MAARTEN Empty
MessageSujet: VERVAINE HELSINK MAARTEN   VERVAINE HELSINK MAARTEN EmptyDim 23 Jan 2011 - 16:02

    Vervaine Helsink Maarten
    VERVAINE HELSINK MAARTEN Vervai10

    Spoiler:

    Nom » Vervaine Helsink Maarten
    Age » 7 ans
    Sexe » Jument
    Race » Lusitanien
    Taille » 1m62 au garrot

    Prix » 10 500€
    Niveau exigé » Galop 3


    Demi-pension
    Aucune
    Propriétaire
    Seventh' H.
    Caractère
    Vervaine est une jeune jument fière d'elle et surtout certain de ses talents. Elle sait séduire son monde et avancer dans les carrières comme une bimbo sur sunset avenue. Douée, elle connait ses capacités et ne travaille qu'avec un cavalier qui parvient à la séduire , c'est à dire en l'adorant et lui donnant toute l'attention qu'elle mérite . D'un naturel assez gourmand elle est susceptible et détestera des visites rapides ou des jours sautés . Un engagement avec elle c'est du sérieux. Respectueuse en main, mais particulièrement farouche elle ne fera pas d'écarts démesurés, mais s'appliquera à vous tenir tête si elle ne veut pas aller quelque part. Pourtant, elle n'est pas froussarde pour un sous ! Plutôt courageuse, elle passera partout si vous êtes en selle, et sans grand besoin de se battre, il suffira de se montrer complaisant. Vervaine est une jument travailleuse qui vous donnera tant que vous restez doux et attentifs . Si elle n'est pas encore pro, ce n'est qu'une question de temps .. Très éveillée pour son âge, la jeune demoiselle connait les bases de chaque discipline . Elle aime autant le Saut que le Dressage et se révèle très doué dans ces deux discipline, souple, allures bien cadencé, franche et coup de saut formidable, cette jument ira loin.



    Santé » 80%
    Moral » 80%
    Confiance » 30%
    CrossVitesse
    35%
    Franchise
    25%
    Endurance
    30%
    Total
    30%
    Saut d'obstacleRespect des barres
    25%
    Souplesse
    55%
    Maniabilité
    30%
    Total
    36.5%
    DressageLégèreté
    40%
    Soumission
    30%
    Décontraction
    45%
    Total
    38.5%
    ...

    Dentiste
    Vétérinaire
    Ostéopathe
    Chuchoteur
    Maréchal
    Dernière visite 21/08/11
    Dernière visite 21/08/11
    Dernière visite 21/08/11
    Dernière visite le 21/08/11
    Dernière visite 21/08/11
    Prochaine visite 21/12/11
    Prochaine visite 21/10/11
    Prochaine visite 21/12/12
    Prochaine visite le 21/11/11
    ...

    Cross » ...
    Obstacle » ...
    Dressage » ...

    Total des gains» ...
    Palmarès
    .


Dernière édition par Eva Moore le Lun 6 Aoû 2012 - 23:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://seventh-heaven.forum-actif.net
Lyz Williams
Propriétaire
Lyz Williams


» Cheval : Favory des Aubuis, Maybe Not
» Niveau : Galop 7
» Spécialité : Dressage

VERVAINE HELSINK MAARTEN Empty
MessageSujet: Re: VERVAINE HELSINK MAARTEN   VERVAINE HELSINK MAARTEN EmptyLun 23 Jan 2012 - 18:36

Lundi 23 janvier

Séance de plat

    Une nouvelle semaine commence et il étais grand temps que je reprenne le travail des chevaux. Mon Favory attendait sa sortie et un autre cheval également. Je me rendis donc au bureau afin de connaître le nom de ma nouvelle monture. Il s'agissait cette semaine d'une jument nommée Vervaine Helsink Maarten, c'était une 'lusitanienne' et il me tardais de la rencontrer. Après avoir pris connaissance de son identité, je marchai d'un pas rapide vers les écuries. Elle était logée dans l'allée numéro deux alors, une fois à l'intérieur du bâtiment, je cherchai le box de la jument. Je ne mis pas très longtemps à la trouver et je fus agréablement surprise de voir que j'étais accueillis par une jolie tête grise dont le toupet était un peu ébouriffé. << Bonjour mademoiselle Maarten! Ravie de faire votre connaissance! >>. Dis-je en avançant ma main pour qu'elle puisse la sentir. J'en profitai pour lui caresser les naseaux puis le chanfrein. << Tu es d'une beauté renversante! Je suis presque jalouse là! >>. Je souris quelques minutes avant de prendre le chemin de la sellerie. J'y trouvai mon casier, duquel j'extirpai ma mallette et l'un de mes licols. Je revins ensuite auprès de la jument et déposai ma caisse au sol. J'entrai doucement dans son box en la faisant reculer un peu puis je posai la longe sur son garrot avant de lui mettre mon licol. Avant de sortir du box, je lui caressai longuement l'encolure pour débuter un éventuel lien entre nous deux. << Aller, je vais te faire toute belle avant d'aller travailler un peu! >>. Dis-je en sortant dans l'allée. La longe en main, je fis retourner la grise afin de l'attacher à l'anneau. Je flattai son encolure puis j'ouvris ma boîte de pansage. Je jetai un coup d’œil par dessus mon épaule et je vis la jument qui s'approchait et elle vint se mettre à côté de moi afin de voir ce que je pouvais bien trafiquer. << Qu'est ce que tu cherches mistinguette >>. Dis-je en lui grattouillant les naseaux. Je pris alors mon cure-pied puis, en me redressant, Vervaine fit de même et reprit sa place. Je pus alors lui curer le premier membre puis les trois autres en caressant son épaule entre chaque. après cela, je commençai un mouvement circulaire et régulier sur l'ensemble de ses parties charnues afin de décoller toutes saletés. Une fois que les deux côtés furent décrottés, je pris mon bouchon avec lequel je frottai énergiquement afin de retirer les saletés décollées précédemment. J'insistai au niveau de ses membres et j'en profitai pour vérifier la température de ses boulets. Une fois fait, je terminai le pansage par un coup de brosse douce sur l'intégralité de sa robe puis je démêlai ses crins avec mon bouchon et un petit peigne. Je passai un coup de brosse douce sur son chanfrein et ses joues en faisant attention puis je rangeai mes affaires dans ma caisse. << Aller maintenant on se prépare au travail >>. Sur ces mots, je laissai la petite beauté afin d'aller chercher de quoi la monter. Je revins quelques minutes plus tard munis de ma selle, d'un de mes tapis ainsi que mon filet que je portais à l'épaule. Aujourd'hui ne serait qu'une simple séance de plat afin de connaître ma monture. Je posai alors le tout contre le mur puis je lui posai doucement le tapis légèrement en avant de sa place habituelle. La jument se bougea pas d'un poil mais semblait intriguée par mes rênes qui pendaient au dessus de ma selle. Je caressai son épaule avant de prendre ma selle et de lui installer sur le dos. Une fois dégarottée, je laissai pendre la sangle et l'accrochai aux sanglons du côté gauche, sans serrer trop fort pour l'instant. Ensuite, je lui mis le licol en collier, déposai un bisou sur l'une de ses joues, et attrapai mon filet. Je lui passai les rênes par dessus l'encolure et, les montants en main droit et le mors en main gauche, je lui présentai ce dernier en lui chatouillant la commissure. Une fois qu'elle eu prit le mors, j'attachai les différentes petites sangles. << Je mets ma bombe et on y va miss >>. J'enfilai mes gants et posai mon casque sur ma tête. Je détachai le licol de Vervaine puis, les rênes en main, nous prîmes le chemin du manège.

    De retour de la séance qui s'était particulièrement bien déroulée, nous nous empressâmes de rejoindre la maisonnette de la grise afin de la libérer de l'emprise de tout cet harnachement. Une fois devant son box, je lui remis son licol en collier avant de lui retirer le filet que je posai sur la porte du box. Je lui grattouillai ensuite le toupet puis je luis mis le licol correctement. << Et bien dis donc, tu m'as vraiment étonnée aujourd'hui. Pour une première rencontre, tu as été plus que formidable >>. Je lui caressai le chanfrein avant de lui retirer ma selle et mon tapis. J'attrapai le filet puis je filai ranger tout ça dans mon casier avant de m'adonner au pansage de la belle grise. Lorsque je revins vers la lusitanienne, elle était en train de fouiner autour de ma caisse fermée. Je me mis à rire doucement et, en m'approchant d'elle, elle redressa l'encolure et je pus alors caresser ses naseaux. J'ouvris ensuite ma mallette et en sortis un cure-pied avec lequel je curai soigneusement ses quatre pieds. Je vérifiai la température de ses boulets toujours puis, je pris ensuite mon bouchon. La jument n'avait pas transpiré car je ne lui avais pas demandé un effort important alors je n'eus qu'un simple passage au bouchon à faire. J'insistai tout de même pour lui redonner la brillance de sa robe avant le travail et, lorsqu'elle fut toute belle, je rangeai mon ustensile. Je sortis enfin trois friandises à la carotte et tendis l'une d'entre-elles à la lusitanienne qui, les deux oreilles bien en avant, avait l'air pressée de les avoir en bouche. Je lui caressai le chanfrein en lui donnant les deux autres. Je détachai ensuite la longe de l'anneau puis je permis à Vervaine d'entrer au box après mon passage. Je lui fis faire demi-tour et je la laissai totalement libre dans sa maisonnette. Je flattai son encolure avant de partir. << A bientôt ma belle! >>. Dis-je en prenant ma mallette et en partant en direction de la sellerie pour la remettre.
Revenir en haut Aller en bas
Lyz Williams
Propriétaire
Lyz Williams


» Cheval : Favory des Aubuis, Maybe Not
» Niveau : Galop 7
» Spécialité : Dressage

VERVAINE HELSINK MAARTEN Empty
MessageSujet: Re: VERVAINE HELSINK MAARTEN   VERVAINE HELSINK MAARTEN EmptyDim 29 Jan 2012 - 8:24

Dimanche 29 janvier

Séance de saut

    En cette journée ensoleillée et déjà bien douce, je me réveillai de bonne heure malgré une forte envie de grâce matinée. Étant donné qu'il n'était que 8h15, je pris le temps de ma préparer coquettement avant d'aller retrouver Vervaine pour la travailler un peu. Je ne voulais pas la lever trop tôt tout de même. Je pris ensuite un petit-déjeuner bien complet puis, lorsqu'une petite heure fus passée, je pus me rendre aux écuries en emportant une veste légère. Il y avait une température vraiment agréable ce matin et le soleil donnait déjà énormément de lumière et de chaleur. On pouvait quand même voir une toute petite rosée dans l'herbe qui lui donnait un effet brillant magnifique à regarder. J'étais arrivée dans le bâtiment des chevaux que je m'empressai d'ouvrir en grand pour laisser entrer les rayons puis je traversai les allées pour aller voir ma jument de semaine. Elle était dans l'allée 2 et je n'eus pas trop de soucis pour la trouver. Elle avait déjà l'encolure sortie et semblait réveillée depuis un petit moment déjà. Leurs rations avaient dut être données puisque certains raclaient encore leurs mangeoires. Je souris et allai saluer la jolie grise. << Bonjour mademoiselle Maarten! Comment allez-vous ce matin? >>. Je caressai son chanfrein à plusieurs reprises puis je filai chercher mes affaires. Je posai ma caisse en revenant puis, le licol en main, j'entrai dans son box en la faisant reculer d'une pression sur son poitrail. << On saute aujourd'hui, j'espère que le programme te vas? Il faut absolument que je constate de mes propres yeux comme tu bondis par dessus les barres! >>. J'aimais bien cette jument, calme, attachante et tellement respectueuse. Je flattai son encolure avant de lui mettre le licol et de boucler ce dernier au troisième trous. Je pris ensuite la longe et je sortis Vervaine dans l'allée pour l'attacher à son anneau de pansage. Une fois fait, j'ouvris ma caisse et en sortis un cure-pied. Je curai soigneusement ses quatre sabots, donnai un coup de brosse sur chaque pour parfaire le curage puis j'échangeai mon ustensile avec une étrille. Je commençai des mouvements circulaires légèrement appuyés en débutant sur ses épaules pour aller jusqu'à la croupe en n'oubliant pas son ventre. Je donnai un coup de bouchon énergique sur l'intégralité de sa robe avant de terminer par un passage en brosse douce puis, après un petit coup de bouchon pour démêler sa queue et sa crinière, je brossai doucement ses joues et son chanfrein avec une petite brosse de tête. << Toute belle! >>. Dis-je en flattant son encolure. Je rangeai mes affaires dans ma mallette puis j'allai à la sellerie chercher mon harnachement. Je posai alors mon filet sur mon épaule, déposai ma selle sur l'un de mes bras puis je pris ensuite mon l'un de mes tapis, l'un de mes amortisseur puis une paire de protections assorties au tapis. Je retournai de suite auprès de la jument et posai tout mon bazar contre le mur d'un des box. << Quel cirque hein! >>. Sur ces mots, je caressai la grise et déposai ensuite le tapis sur son dos. J'y installai l'amortisseur et la selle puis dégarottai le tout avant de laisser pendre la sangle du côté droit. Je l'attrapai de l'autre côté et sanglai de quelques trous seulement. J'installai ensuite les guêtres et les protège-boulets à la demoiselle puis je lui mis son licol en collier. Je passai les rênes du filet par dessus son encolure et je lui demandai de prendre le mors. Une fois en bouche, je dégageai les oreilles et le toupet de Vervaine puis je bouclai la muserolle et la sous-gorge. Je flattai son encolure puis ajoutai: << Here we go? >>. J'attrapai ma bombe, mes gants et ma cravache puis nous quittâmes les écuries après que avoir détaché le licol de la grise.

    De retour de notre séance de saut, nous revînmes devant le box de la demoiselle afin de la libérer de tout son matériel. Elle avait extrêmement bien travaillé et j'étais vraiment fière d'avoir contribué à cette heure de travail. << Je te libère de tout ça maintenant! >>. Dis-je en remettant son licol en collier. Je débouclai les différentes lanières du filet puis je lui retirai complétement celui-ci. Je le gardai sur l'épaule puis remis le licol de Vervaine normalement. Je détachai ensuite la sangle que je ramenai sur le siège puis je pris la selle, l'amortisseur et le tapis d'un seul coup afin d'aller les reposer à la sellerie. Je revins enfin vers la grise pour lui refaire une petite beauté. Je défis d'abord ses protections, que je posai près de ma caisse, puis j'allai chercher une poignée de paille fraiche avec laquelle je la bouchonnai énergiquement pour absorber sa transpiration. Je ne préférais pas la doucher aujourd'hui. Je frottai donc convenablement du côté droit puis du côté gauche avec une nouvelle poignée de paille. Une fois que j'eus terminé, je pris un bouchon et fis un bon pansage à la miss qui était à présent couverte de paille. Je curai ensuite soigneusement ses quatre sabots, vérifiai la température de ses boulets et rangeai mon ustensile dans ma caisse. Avant de refermer cette dernière, j'en sortis deux friandises aux fruits rouges que je tendis à main plate vers Vervaine. << Tiens, régale-toi! >>. Je la caressai le temps qu'elle mâchouillai les aliments puis je détachai la longe et rentrai la miss dans sa maisonnette. Je lui retirai définitivement son licol et quittai son box après une dernière caresse. << A bientôt mademoiselle Maarten! >>. Sur ces mots je pris mes affaires et partis les ranger avant de quitter les écuries.
Revenir en haut Aller en bas
Emily Delving
Elève
Emily Delving


» Niveau : Galop 3
» Spécialité : Dressage

VERVAINE HELSINK MAARTEN Empty
MessageSujet: Re: VERVAINE HELSINK MAARTEN   VERVAINE HELSINK MAARTEN EmptyVen 3 Aoû 2012 - 9:51

  • Emily arriva pour s'occuper de la belle Vervaine qu'elle montait depuis le début de la semaine. C'était une belle lusitanienne grise de 7 ans avec des allures très baroques et étant très ronde et d'une gentillesse incroyable. La belle jument avait beaucoup d'énergie à la monte ainsi qu'à pied tout en étant extrêmement respectueuse et facile à gérer si on ne panique pas. Bien sur, la première fois, Emily fut particulièrement impressionnée par la belle et se laissait même dépassée par des petites choses que ses anciennes montures ne lui faisaient pas (bouger au montoire-bouger lors des arrêts-...). Mais bien sur, c'était probablement pour ça qu'Emily aimait autant cette petite jument grise. Donc, Emily était arrivée pour s'occuper de la belle jument et avait ammené tous son matériel de pansage et avait commencé à lui faire un bon pansage. Elle commença donc par lui currer les pieds puis ensuite prit une étrille et commença à décrasser la belle qui était toute poussiéreuse.

    Lorsqu'elle eut finit de la panser, elle alla chercher son matériel pour la monter, car aujourd'hui elle avait décidé d'aller faire un tour sur le cross et donc elle lui mit sa selle mixte et des protections complètes. De son côté, Emily mit un gilet de protection ainsi que ses gants et sa bombe. Lorsque tout fut prêt, Emily prit la belle et l'ammena à pied sur le terrain de cross.

    ---------------------------------------------------------------
    Après une bonne séance d'une heure sur le cross, Emily était de retour avec la belle Vervaine, elle l'attacha à la barre d'attache avec son licol pour pouvoir la déseller et débrider tranquillement. Vervaine était bien transpirante car il faisait extrêmement chaud, mais elle avait eu les pieds dans l'eau et ça avait du lui faire du bien. Immédiatement après l'avoir déseller et débrider, elle retira les protections et l'emmena à la place de douche pour lui faire une douche complète. Vervaine aimait particulièrement la douche car elle ne bougeait plus mais profitait de boire au tuyau dès que possible. Emily prit ensuite du temps pour vérifier qu'elle n'avait aucune blessure et lui graissa les pieds.

    Ensuite, elle mit du démélant dans ses crins et sa queue pour la rendre belle et lui fit un pansage complet. Il ne restait plus qu'à la belle à finir de sécher, pour ça, elle l'emmena brouter de l'herbe juste à côté. Lorsqu'elle fut sèche, elle la ramena à son box et alla lui chercher des bonbons. Elle rangea ses affaires, controla que son abrevoir marche et elle la laissa là dessus en la couvrant de caresse.
Revenir en haut Aller en bas
http://brindespoir.skyrock.com/
Emily Delving
Elève
Emily Delving


» Niveau : Galop 3
» Spécialité : Dressage

VERVAINE HELSINK MAARTEN Empty
MessageSujet: Re: VERVAINE HELSINK MAARTEN   VERVAINE HELSINK MAARTEN EmptyMar 28 Aoû 2012 - 20:39

  • Deuxième épreuve du concours complet d’équitation, le cross. Emily s’était inscrite pour cette manche avec une petite lusitanienne avec peu d’expérience, Vervaine Helsink Maarten, une jolie jument grise aux crins noirs de sept ans. Ces chevaux sont plutôt fais pour le dressage, mais les obstacles du cross n’allaient pas être insurmontable pour elle, et elle se donnait une peine incroyable pour aller sur les obstacles. On avait parfois l’impression qu’elle volait, malgré ses doutes sur certains obstacles. Emily l’avait choisi pour le cross car elle l’aimait beaucoup, Vervaine était volontaires et sa cavalière lui fait confiance, en plus, elle avance beaucoup. Cependant, tout comme Amour, elle est grise et la préparer allait prendre du temps, heureusement, elle avait les crins foncés et c’est une jument très précieuse avec une nette tendance pour ne pas se salir, contrairement au lipizzan gris. Emily allait donc la préparer avant le concours, elle avait reçu une fourchette pour savoir son heure de passage, et son départ était aux environs de 16 heures et 30 minutes, elle pouvait donc préparer sa belle jument le matin même. Cependant, le soir d’avant, elle avait nettoyé tout son matériel et préparé ce qui pouvait l’être. Elle avait passé du temps à cirer ses bottes et à graisser sa selle et son filet, puis elle avait remonté le tout correctement pour être sûre que tout était prêt pour la jolie Vervaine le lendemain. Emily avait mis son réveil le lendemain matin à 6 heures, pour être à l’écurie à 6 heures et demi, le réveil avait été compliqué, l’épreuve de cross était celle qu’elle angoissait le plus, et du coup elle avait mal dormi à force de stresser. Il était donc six heures et demie lorsqu’elle arriva à l’écurie, tout était tranquille. Emily s’approcha du box de Vervaine et elle la vit en train de mâchouiller sa paille. – Coucou ma toute belle, aujourd’hui c’est le grand jour. – La jument remonta sa tête et se mit à bailler, comme si ce qu’Emily lui disait ne l’intéressait pas beaucoup, ou en tout cas, ne la stressait pas du tout. – Je vois que ça ne t’angoisse pas, tant mieux, je le suis déjà assez pour deux. – La jeune femme ouvrit la porte du box et y entra pour lui dire bonjour, tout en la caressant. Vervaine était d’une douceur incroyable et très gentille, elle posa sa tête sur l’épaule d’Emily durant un moment et elle put la caresser ainsi un moment. Ce moment de détente lui permit de se détendre un peu. Elles restèrent ainsi plus de cinq minutes, puis ensuite Vervaine retira sa tête et Emily dit : - Allez, je commence à te préparer ! – Emily alla chercher sa caisse de pansage à son casier, puis elle la déposa devant le box de Vervaine. Pour ce début de matinée, elle allait lui faire un bon pansage complet et dès que le soleil serait suffisant, dès neuf heures et demi déjà, elle irait la doucher pour la rendre belle propre et le reste de la journée elle contrôlerait qu’elle ne se salisse pas. Cependant, vu la tête que tirait Vervaine et que le palefrenier allait commencer à faire son box bientôt, elle décida de l’emmener brouter un peu d’herbe durant un moment. Elle lui mit donc un licol, enfila ses gants, et l’emmena proche de la piste de galop où il y avait de la bonne herbe. Vervaine était, en vraie demoiselle, toute excitée de sortir sans pour autant être brusque ou tenter de prendre la main et dès qu’elle vit l’herbe, elle était toute excitée d’y arriver. Emily la laissa donc manger durant un bon moment tout en regardant le soleil d se lever et prendre l’air frais du matin. La belle jument broutait son herbe tranquillement sans lui tirer la longe, mais en profitant de tous les instants. Avec de temps à autres, des mouvements de tête vers le haut pour regarder ce qui se passait aux alentours. Après près de trente minutes à brouter l’herbe, Emily ramena la jument à son box qui était dorénavant propre et bien paillé. Pourquoi l’avoir emmené brouter de l’herbe aussi longtemps ? Simplement car Vervaine était toujours en attente d’attention et qu’on s’occuper d’elle pour donner le maximum d’elle-même lorsqu’elle était montée. Lorsqu’elle la ramena au box, il était déjà sept heures et demie. Elle pouvait donc commencer à la brosser au maximum pour la rendre propre, tandis qu’elle la doucherait au complet dès que possible, mais au moins elle enlèverait le gros des taches immédiatement et ça permettait à Emily de se détendre. Elle prit donc l’étrille et commença à étriller au maximum, surtout pour enlever les tâches jaunes au niveau des cuisses. Vervaine adorait lorsqu’on s’occupait d’elle, non pas comme des chevaux qui aiment être gratté, mais elle, elle aimait vraiment être au centre de l’attention et cherchait vraiment le contact avec les brosses. Emily était en train de la brosser lorsque le palefrenier apporta le foin, la jument se mit alors à le manger tranquillement sans se trouver dérangé de la présence de la bipède. Emily pouvait donc continuer à la brosser. Lorsqu’elle eut fini de la brosser avec l’étrille, elle commença à lui passer le bouchon et toutes les autres brosses afin de la rendre propre. Vervaine était propre sans pour autant être resplendissante, c’est pour ça que lorsqu’Emily eut fini de la brosser, elle reparti contrôler ses affaires afin de voir si tout était propre et en état. Ensuite, elle alla déjeuner un morceau puis elle revint à l’écurie à neuf heures et demi. Il faisait dorénavant assez chaud pour pouvoir doucher sa belle jument lusitanienne. Elle lui remit donc son licol et l’amena à la place de douche, en ayant pris soin d’apporter un shampoing spécial pour les chevaux clair, ainsi qu’un couteau de chaleur, un gant de douche ainsi que du démêlant et une brosse à crin. Une fois attachée, Vervaine se tenait tranquille, mais lorsqu’Emily commença à lui mouiller le bas des pieds, elle se mit à danser sur place, elle n’aimait pas tellement l’eau. – Tu sais, tu n’as pas le choix, mais je me dépêche. – Elle commençait à la connaitre et si elle dansait sur place, jamais elle n’aurait tiré au renard ou quoi que ce soit d’autre. Emily pu donc la mouiller au complet en faisant attention à ne pas lui mouiller la tête, puis, lorsque ce fut fait, elle lui fit un bon shampoing. Vervaine était maintenant pleine de mousse mais s’était calmée, et semblait prendre du plaisir à se faire masser lentement et sur tout le corps. Emily passa énormément de temps à lui shampooiner les crins car ils étaient bien sales, ainsi que de faire ses jambes pour qu’ils retrouvent leur blancheur d’origine. Une fois qu’elle eut tout bien nettoyé et qu’elle n’ait pas oublié la moindre partie de son corps, Emily reprit le jet d’eau et commença à doucher à nouveau Vervaine. Elle se remit à danser et à fouetter de la queue. – Tranquille ma belle, c’est bientôt fini. – Emily prit cependant le temps de bien enlever toute la mousse et la rinça plusieurs fois pour être sûre qu’il ne restait plus de savon. Lorsque ce fut fait, le temps était déjà bien passé tellement la cavalière avait pris son temps, elle détacha le nœud et alla l’emmener dans un coin d’herbe au soleil pour la faire séché tout en faisant attention à ce qu’elle ne se roule pas. Il fallut plus de temps qu’en plein après-midi pour la faire sécher, mais elle appréciait ce temps passé avec cette jument à ses côtés. Vervaine était, en bonne lusitanienne, attentive à tout ce qui se passait autour d’elle et qui sursautait à chaque fois qu’un bruit se faisait entendre sans pour autant vouloir chercher à prendre la fuite ou à sauter sur Emily. Lorsqu’elle fut sèche, Emily la ramena à son box, il était déjà onze heures et quarrent minutes, tout comme elle avait fait pour Amour, elle avait averti le palefrenier de bien contrôler les crottins pour ne pas la laisser trop se salir. Emily, qui commençait à stresser avait décidé de rentrer chez elle un moment pour se faire à manger et grignoter quelque chose. Elle comptait revenir pour treize heures pour finir de la préparer et à quatorze heures trente il y avait la reconnaissance du parcours de cross, il fallait donc que Vervaine soit prête pour ce moment-là. Elle rentra donc chez elle manger, même si elle avait de la peine à engloutir quoi que ce soit. Et elle revint aux écuries à treize heures, comme prévue. Et elle était ravie de voir que Vervaine était toujours aussi propre. – Ouf, pour la peine, tiens une carotte. – Elle la lui donna et le cheval la mangea rapidement. – Bon, je vais continuer et finir de te préparer, ensuite j’irais à la reconnaissance et ensuite on ira se chauffer. – Il lui restait à lui remettre un coup de brosse, curer les pieds à fond puis à finir de la tresser. Elle allait commencer par s’occuper de ses crins, pour se faire, elle commença par lui tresser la queue à la manière du cross, sa queue devant être très courte afin qu’elle ne se prenne pas dans un obstacle. Lorsque ce fut fait, elle commença à lui faire la crinière, la jument bougeait plus que pour la queue et se secouait l’encolure, elle dut s’y prendre à deux fois pour réussir à lui faire une tresse qui lui convenait. Pour terminer, elle lui fit encore une tresse dans le toupet. Lorsque ce fut fait, Emily était ravie du résultat et Vervaine était toute tranquille. Elle lui mit encore de la laque sur toutes ses tresses pour être sûre qu’elles n’allaient pas s’enlever à un moment ou à un autre. Ensuite, elle lui cura les pieds à fonds et contrôla qu’elle n’avait pas de blessure, s’il y en avait, elle n’aurait pas pu prendre le départ du cross, mais tout était en ordre, Vervaine était au top de sa forme pour prendre le départ du cross. – Je compte sur toi tu sais, parce que faudra pas trop compter sur moi à certains moments… - Il faut dire qu’Emily n’était pas des plus rassurée à prendre le départ, mais heureusement, elle avait fait un cours de saut avec Vervaine il y a un peu plus d’une semaine et si la jument sautait parfois gros, parfois vite et de travers, elle ne faisait jamais de refus, Emily était donc en confiance avec elle. Il lui avait fallu beaucoup de temps pour finir de la tresser et il était presque l’heure d’aller à la reconnaissance. Elle prit le temps cependant d’amener les affaires de Vervaine ainsi que les protections qu’elle allait lui mettre tout à l’heure. Suite à cela, elle fit une caresse à la belle Vervaine et elle partit à la reconnaissance du cross.

    --------- Plus de trente minute après, quinze heures. -------

    Emily était de retour aux écuries, le stress encore plus présent qu’avant. – Et bien Vervaine, c’est encore pire que ce que je croyais. Mais avec toi, ça va aller. Du moins j’espère ! – Emily allait commencer à la détendre bientôt pour être prête à partir dans une heure et demie. Elle lui passa donc un dernier coup de brosse, de cure pied et elle commença à la préparer. Elle lui mit en premier les protections, guêtres, protèges boulets et cloches pour éviter au maximum des blessures si elle venait à toucher un obstacle. Elle lui posa ensuite sa selle de cross et sangla légèrement puis lui mis son filet habituel. Elle la laissa comme cela un instant puis alla se changer, elle avait mis ses affaires à la sellerie. Elle changea de pantalon pour être en blanc ainsi que de chemise, par-dessus sa veste, elle mit un gilet de protection, prit sa bombe avec elle ainsi que ses gants. Elle avait bien sûr mis ses bottes en cuire qui étaient propre de la veille. Elle alla rechercher Vervaine en étant toute prête. – Bon ben c’est le moment ma belle. – elle la sortit de son box et regarda encore si Vervaine était belle et propre, ce qui était le cas puis elle alla avec elle sur le terrain de cross pour aller la détendre.
Revenir en haut Aller en bas
http://brindespoir.skyrock.com/
Contenu sponsorisé





VERVAINE HELSINK MAARTEN Empty
MessageSujet: Re: VERVAINE HELSINK MAARTEN   VERVAINE HELSINK MAARTEN Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
VERVAINE HELSINK MAARTEN
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vervaine Helsink Maarten
» Vervaine Helsink Maarten
» Vervaine Helsink Maarten
» Vervaine Helsink Maarten
» CROSS - Emily & Vervaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 

STABLES *

 :: ♣ Allée 2
-
Sauter vers:  
Ne ratez plus aucun deal !
Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
IgnorerAutoriser